Pour conduire sur la voie publique et gagner en autonomie, le permis de conduire est une nécessité. Toutefois, pour le décrocher, il faut se préparer convenablement. Découvrez le kit de survie complet pour ne pas se laisser submerger par les contraintes inhérentes au code de la route : soyez prêt pour prendre la route en toute sérénité grâce à notre guide complet et nos conseils tout au long de cet article. 

code de la route

Code de la route : par où commencer ?

Le choix de l’auto école

La première étape, c’est avant tout le choix de l’auto école. Celle qui sera suffisamment compétente pour vous lancer sur la bonne voie et vous faire réussir les examens théoriques et pratiques en toute confiance. 

Sur quels critères faut-il baser sa recherche d’auto écoles ?

Pour bien choisir votre auto-école, les premiers critères à prendre en compte sont :

  • la proximité et l’agrément de l’auto-école. 
  • vous pouvez aussi vous fier aux auto-écoles proposant le « Permis à 1 € par jour », car elles disposent généralement d’un bon sérieux. 
  • le taux de réussite est également un bon critère de choix, car il donne une bonne idée de la qualité de l’enseignement de l’auto-école. Il n’est néanmoins valable, qu’entre établissements de la même zone géographique. 
  • il convient aussi de consulter et de comparer les tarifs et les détails du forfait des auto-écoles. Le challenge consistera à éviter les facturations inutiles tout en prenant garde à ce que toutes les prestations obligatoires (exemple, frais de dossiers) soient bien comprises dans les prix. En effet, il n’est pas rare de voir des offres attractives cachées de nombreuses omissions.

Par ailleurs, pour arrêter vos choix, il faudra aussi tenir compte de :

  •  la durée, du rythme et des horaires des leçons
  • le coût de l’heure hors forfait
  • les avis des anciens candidats 
  • et la durée de validité des forfaits sont des éléments à prendre en compte.
  • il en va également ainsi de l’ancienneté de l’auto-école, et de la façon dont se déroule la formation théorique. 

Pour aller plus loin : cherchez aussi à connaître le nombre de candidats présentés chaque mois aux examens. Cela vous aidera à savoir si votre auto-école n’accueille pas plus de clients qu’il n’en faut et si votre encadrement pourrait en pâtir. De plus, vous devriez également tenir que de votre aisance dans les locaux de l’auto-école et de l’impression que vous laissera le moniteur. Il est donc recommandé de chercher à s’entretenir avec lui.

Auto-école en ligne ou auto-école classique ?

Auto école en ligne : avantages et inconvénients 

Comme leur nom l’indique, les auto-écoles en ligne comme Ornikar ou “En voiture Simone” sont des auto-écoles qui permettent de réviser le code la route par le biais du numérique (smartphones, ordinateurs, tablettes, …). L’examen se passe en candidat libre et les cours de conduite se font sur rendez-vous avec des moniteurs de conduite diplômés d’Etat. 

Comme toutes les autres, les auto-écoles en ligne doivent disposer d’un agrément. Ces auto écoles présentent l’avantage de présenter des tarifs beaucoup plus abordables que les auto-écoles classiques. Elles sont également plus souples, plus modernes et plus simples d’utilisation. Elles donnent la possibilité de réviser à tout moment et de manière illimitée

Auto écoles classiques : meilleure solution ? 

Toutefois, les auto-écoles classiques ont toujours leur mot à dire, car elles sont de loin meilleures en ce qui concerne la prise en compte des heures de conduite nécessaires pour se préparer convenablement à l’examen. De ce fait, les auto-écoles en ligne semblent parfaitement adaptées si vous n’avez que le code à passer.

Par ailleurs, au niveau de la conduite, les auto-écoles classiques présentent l’avantage de permettre aux apprentis conducteurs de se familiariser avec le même moniteur et avec les mêmes types de voiture ce qui n’est pas le cas avec les auto-écoles en ligne. 

En outre, avec ces dernières, les moniteurs peuvent être indisponibles ce qui engendrent des annulations de rendez-vous ou des rendez-vous trop espacés. De plus, en tant que candidats libres, les jeunes conducteurs ayant recourt à l’auto-école en ligne doivent attendre beaucoup plus longtemps que les autres pour passer le permis. 

D’un autre côté, les auto-écoles traditionnelles présentent l’avantage d’être beaucoup plus rassurantes, car elles permettent de savoir véritablement à qui l’on s’adresse. Les écoles de conduite classiques conviennent aussi à merveille à ceux qui ont du mal à travailler seuls ou qui ont besoin de stimulation. 

Par conséquent, il vous appartient de bien choisir en fonction de votre budget et de vos besoins. Avant de vous engager, n’hésitez pas dans un cas comme dans l’autre, à poser toutes les questions qui vous semblent pertinentes.

Comment réussir le test du code de la route ?

Réviser son code : les astuces à connaître

Toujours stressant, le passage du code de la route peut pourtant s’avérer plus simple qu’il n’y parait. Pour cela, la première chose à faire, c’est de ne pas vous y prendre à la dernière minute. 

Vous devez vous entraîner quotidiennement et régulièrement en trouvant le type de support qui vous convient le mieux qu’il s’agisse de fiches ou de vidéo. 

Mais alors, comment procéder efficacement ?

Établissez un planning quotidien qui vous aidera à tout réviser progressivement, en abordant votre code thème par thème, et à clore chaque thème par une série d’entrainement à faire et à refaire. Pour cela, challengez-vous en vous chronométrant à chaque fois pour vous mettre en condition réelle d’examen ; il vous faudra donc vous entraîner à vous poser des séries de 40 questions à répondre en 30 minutes. À l’examen, un minimum de 35 bonnes réponses vous garantira la réussite.

Avec un peu de constance et d’assiduité, vous assimilerez de mieux en mieux et vous serez de plus en plus prêt et confiant. Vous serez donc moins stressé le jour J. Il ne vous reste plus qu’à gérer votre stress si vous en ressentez la nécessité. La veille de votre examen, prenez soin d’organiser vos affaires, en préparant soigneusement :

  • votre pièce d’identité 
  • votre convocation à l’examen.

 Le jour de l’examen, prenez le temps de vous concentrer avant de répondre à chaque question. Plus votre apprentissage aura été pertinent, plus vous parviendrez à déceler les questions pièges des autres.

Connaitre les règles de circulation et du code de la route

Obtenir l’examen du code de la route implique également de maîtriser les règles de la circulation. À ce titre, vous devez par exemple maîtriser la signalisation, qu’elle soit :

  • verticale (panneaux ; bornes, balises, etc.),
  • horizontale (marquage au sol), 
  • permanente 
  • ou temporaire. 

Vous devez également être en mesure d’interpréter correctement les différents signaux des agents de police sur la route.

De la même façon, en tant que jeunes conducteurs, il vous faudra apprendre à gérer :

  •  les croisements
  •  à reconnaître les différentes intersections
  • les priorités 
  • les limitations de vitesse
  • vous devez également connaître les règles applicables en cas de dépassement de véhicules. 

De plus, de manière non exhaustive, il vous faudra savoir quoi faire en cas de :

  • stationnement
  • d’arrêts
  • ou de changements de direction sur la route.

Les documents obligatoires du code de la route

Permis de conduire

Le permis de conduire est un document indispensable. En conduisant sans votre permis de conduire, vous commettrez un délit et vous serez passible d’une amende. De plus, en cas d’accident, votre assurance ne pourra pas vous dédommager et vous devrez vous occupez vous-mêmes des dommages occasionnés.

Attestation assurance

Toutes les automobiles doivent être assurées. Par conséquent, si vous ne voulez pas recevoir d’amende, vous devez toujours rouler avec votre attestation d’assurance. Votre pare-brise devra également être couvert de la vignette d’assurance.

Contrôle technique

De la même façon que la vignette d’assurance, la vignette de contrôle technique devrait toujours être accolée à votre véhicule. Cette vignette signifie que votre voiture fonctionne correctement et qu’elle ne présente de risques, ni pour vous-mêmes, ni pour les autres.

Constat amiable

Le constat amiable peut aussi s’avérer utile en cas d’accident mineur n’impliquant pas de blessés. À envoyer rapidement à l’assureur (en moins deux jours en cas de vol, et en moins de 5 jours dans les autres cas), le constat amiable permet la prise en charge rapide des dommages. Il peut se faire par support papier ou par le biais d’une application électronique.

Passer l’examen et réussir son permis de conduire

Comme pour le permis voiture, pour passer votre examen afin d’obtenir le permis moto, poids lourds ou le permis scooter, il faut d’abord passer l’examen du code. Il vous faudra ensuite passer un examen en circulation et un examen hors circulation. Vous aurez alors besoin de vous préparer avec le même soin et la même assiduité que pour le permis voiture.

S’assurer du prix : combien coûte le permis de conduire ?

Quel est le prix total du permis auto ou permis B ?

Pour passer un permis auto de catégorie B, il faut généralement prévoir entre 1.000 et 1.400 euros pour commencer. Ces montants correspondent au montant des forfaits de base souvent proposés par les auto-écoles. Ces formules de base comprennent les cours de codes et les heures de conduites obligatoires (20 heures). Ils comportent aussi le passage de l’examen du code et de la conduite. 

Cependant, il faut souvent prendre 28 ou 30 heures de leçons de conduite avant d’être réellement prêt. Ces heures supplémentaires sont ainsi facturées à l’unité, entre 35 et 50 € l’heure. 

Il en résulte que le prix du permis de conduire fini par tourner autour de 1.700 et 1.800 euros. Tout dépend néanmoins des auto-écoles et de leur emplacement géographique. 

Quant aux auto-écoles en ligne, elles sont généralement 500 euros moins chères que les auto-écoles classiques.

Permis à 1 € : qu’est-ce que c’est ?

Si vous avez entendu parler du permis de conduire à 1 € et que vous vous demandez ce que c’est, il s’agit simplement d’un dispositif mis en place par l’Etat pour aider les jeunes de 16 à 25 ans à payer leur permis de conduire. 

Il prend la forme d’un prêt à taux zéro, dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat. On parle de permis à 1€, car il est possible de rembourser un euro par jour, jusqu’au complet remboursement du prêt. En outre, il s’agit d’un prêt accordé en une seule fois, à montant variable de 600, 800 ou 1000 euros. Le bénéficiaire de ce type de prêt peut également obtenir un montant de 1200 €.

En conclusion, pour réussir son code de la route, il faut bien choisir son auto-école, bien réviser et connaître les règles de circulation. Vous devez également vous renseigner sur le coût des auto-écoles et sur les possibilités d’octroi du permis de conduire à 1 €, afin de savoir à quoi vous en tenir.

 

D’autres articles à découvrir sur le même sujet
Share This