Comment bien préparer sa voiture pour l’après confinement ?

Une voiture immobilisée longtemps sur un parking

La France traverse, depuis quelques semaines, une crise sanitaire majeure. Raison pour laquelle les Français sont invités à rester chez eux et à n’en sortir que pour des besoins de grande nécessité. De ce fait, les conducteurs automobiles n’utilisent que très peu ou pas du tout leur véhicule. Existe-t-il des risques pour une voiture restée trop longtemps à l’arrêt ? Quelles sont les opérations à réaliser sur une celle-ci pour la sortie du confinement ?

Les complications possibles sur un véhicule longuement immobilisé

Une automobile qui ne roule pas assez peut subir divers dommages. Tout d’abord, les joints et la courroie souffrent, et les parties en caoutchouc moisissent. Concernant le carburant, le diesel s’évapore (son niveau est, de ce fait diminué), et il peut laisser du dépôt dans le réservoir, ainsi que dans les filtres. Des bouchons peuvent prendre forme au niveau du filtre à particules (pour les voitures qui en possèdent), du turbo ainsi que sur la vanne REG (qui assure la recirculation des gaz d’échappement). Une partie du moteur risque donc de se retrouvée encrassée.

Il est également possible que le véhicule rencontre des difficultés pour le démarrage. En effet, la batterie se décharge lorsqu’elle n’est pas utilisée.
Enfin, une voiture longtemps immobilisée verra ses pneus être légèrement dégonflés. Dans cette situation, ils représentent un danger pour la conduite. Ils causent, par la même occasion, un gaspillage de carburant.
Il est donc préjudiciable pour une automobile de ne pas rouler assez. Les conducteurs devront alors réaliser plusieurs manœuvres pour remédier à tous ces désagréments.

Préparer sa voiture pour la fin du confinement

Remettre son auto en marche après plusieurs semaines d’arrêt devra passer par diverses opérations :

Vérifier les pneumatiques et les changer si besoin

Les pneus d’hiver ont été soumis à un climat froid et pluvieux. Il est temps de les remplacer par les pneus d’été. Il faut également contrôler leur pression. En cas de sous gonflement, ils représentent non seulement un danger pour la conduite, mais aussi, un gaspillage de carburant.

Contrôler les niveaux et les filtres

Pour éviter tout incident (risque de brûlures), cette action se fait toujours lorsque le moteur est froid. Huile de moteur, liquide de refroidissement, lave-glace…doivent être rajoutés en quantité suffisante si leur niveau est trop bas.
Autre précaution : le véhicule ne doit pas être stationné en pente pour ne pas fausser les résultats.
Vous pouvez aussi checker les filtres par la même occasion, et vous assurer qu’ils sont bien ventilés, afin que les liquides circulent sans problème dans le moteur.

Examiner les freins et le liquide de frein

Il vaut mieux faire appel à des spécialistes pour vérifier le système de freinage.
En cas d’accident dû à des freins défaillants, c’est la responsabilité du conducteur qui est entièrement engagée. Il s’expose à une amende voire de la prison dans les cas les plus extrêmes.
Mieux vaut donc viser la prudence et s’assurer que le véhicule ne représente un risque, ni pour le conducteur, ni pour les autres.

Inspecter les balais d’essuie-glace

La pluie ainsi que le froid de l’hiver endommagent vos balais d’essuie-glace. Ils ne fonctionnent alors plus correctement, et le pare-brise n’est plus nettoyé comme il faut. L’automobiliste sera gêné de par son manque de visibilité. Pire encore, il sera exposé aux dangers de la route.
Il ne faut donc pas hésiter à remplacer ses balais d’essuie-glace si vous constatez qu’ils sont abîmés.

Laisser tourner son auto

Il est important de démarrer sa voiture et de faire tourner le moteur plusieurs minutes. Il est probable, en cas d’arrêt prolongé, que la batterie soit déchargée. Deux options sont envisageables : soit préchauffer le véhicule en donnant des petits à-coups sur l’accélérateur jusqu’à ce que le moteur se mette en marche, soit brancher la batterie à un autre véhicule à l’aide de pinces crocodiles. Si, malgré ces opérations, elle ne se recharge pas, il faudra alors la démonter et la changer.

Se remettre à jour sur la conduite

Lorsqu’un conducteur n’a pas pris le volant pendant une longue période, il est possible qu’il ait perdu certains réflexes. Il peut, par exemple, appuyer trop fort sur la pédale d’embrayage, ou encore, donner des coups de frein trop brusques. Ces petits désagréments sont, fort heureusement, passagers. Il devra juste faire de la route pour, de nouveau, conduire de manière convenable.

Nettoyer son véhicule

Pour certaines personnes, printemps rime avec grand ménage. Alors, pourquoi ne pas en profiter pour faire briller sa voiture ? Nettoyage avec l’aspirateur et un chiffon dépoussiérant, et le tour est joué !

 

Pour résumer

Les voitures laissées à l’arrêt pendant le confinement subissent des dommages non négligeables. Il est important de mettre son véhicule en état pour l’arriver des beaux jours. Il vaut mieux procéder à toutes les vérifications nécessaires, et effectuer tous les changements qui s’imposent, quels qu’en soient les coûts. Parce qu’une vie, ça n’a pas de prix.

Laisser un commentaire

Share This