Quels sont les éléments à vérifier lors du point de contrôle d’une 2CV ?

Une Citroën 2CV rouge

Se procurer un nouveau véhicule 2CV est une merveilleuse nouvelle. Cependant, pour ceux qui disposent d’un budget limité, se tourner vers un engin d’occasion serait une meilleure option. Toutefois, avant la validation de l’achat, il convient d’effectuer quelques vérifications à travers des points de contrôle. Encore dans l’ignorance des étapes à suivre ? Ce guide vous apporte une aide à travers les éléments nécessaires pour l’inspection.

Contrôle de la carrosserie et du châssis

Avant tout, il faut une inspection globale de la 2CV. Si le véhicule a l’air trop neuf, regardez bien s’il a subi une restauration. Si c’est le cas, voyez si la rénovation a été un succès ou si elle est camouflée. Les zones les plus affectées par l’abrasion sont le fond de coffre, les rebords de vitres, les charnières de capot, l’ouverture de pare-brise, les gouttières de toit qui supportent la capote ; l’eau de pluie y reste, pas de trous d’évacuation pour l’écouler.

Il y a aussi les points de levage du cric, le plancher, les pieds et châssis (vérification des boîtes de suspensions, des amortisseurs, des longerons), supports de rétroviseurs, hayon, passages de roue arrière, bas de garde-boue arrière. Et, même avec presque toutes les pièces changées, cela peut très rapidement s’avérer très coûteux. 

Par exemple, il faut 1 300 euros et 30 heures de main-d’œuvre pour le châssis. Les portes sont à vérifier également, car le fond se perce rapidement. Si la charnière tombe en panne, le risque est que tout, y compris le capot, doit être remplacé.

Contrôle de l’état général de la voiture

Ici, il s’agit des éléments dans l’ensemble qui sont très importants pour avoir un avis sur l’état de la 2CV. Des éléments comme le capot, les cylindres de roue, les supports de siège, le dispositif d’aération, les pédales au sol, le dessus de châssis et autres.

Un moteur de 2cv

Contrôle à l’intérieur du capot

Mécaniquement, si l’entretien est respecté, pas de problème. Le moteur et la transmission sont vraiment solides (un bruit survient à partir de 100 000 km). Cependant, faites attention à toutes les pièces qui composent le refroidissement du moteur, comme les conduits de chauffage. Le filtre à air doit être allumé, s’il est collant et s’infiltre, il n’a donc pas été traité. 

Vérifiez également les durites et les joints universels (aucun trou n’est autorisé) et tous les différents joints. Enfin, regardez l’état du silencieux et du pot d’échappement (ce dernier doit être nécessairement par-dessous). Jetez un coup d’œil aux fuites d’huile. 

Si la 2CV est en marche, voyez-vous de la fumée sortir de l’échappement dès que vous repoussez le démarreur ? Fumée bleue au ralenti, mais surtout en pleine accélération ? C’est certainement un problème d’étanchéité, l’huile pénètre dans la chambre de combustion à cause des pièces usées. Cela peut être aussi dû au fait que l’huile s’infiltre dans la tige de soupape. Vous êtes à présent averti que le moteur est ancien et il va falloir penser aux réparations. Fumée noire : cela voudra dire qu’il y a de mauvais ajustements du carburateur.

Contrôle de divers ordres

Si le vendeur le permet, mettez la voiture sur cric et vérifiez si l’ensemble du dispositif se soulève de manière « unie », c’est-à-dire que la coque est bien « attachée » au châssis. Vérifiez également le bas de coffre, l’abrasion sur les ferrures, les trous sur les jointures ou probablement sur le gabarit des gardes-boues arrière.

Des soucis au niveau de la paperasse ? C’est un des premiers points à vérifier. La prudence s’impose lors d’un achat entre particuliers, surtout quand les papiers de la voiture ne possèdent pas les coordonnées du vendeur.

Si après le contrôle, les différents éléments sont en règle, cette acquisition semble être sur la bonne voie. En ce qui concerne le reste, ça peut aller avec de la bonne volonté puisque toutes autres pièces sont réparables.

Rénovation et entretien d’une 2 CV : combien prévoir ?

La 2CV est un modèle largement diffusé et apprécié dans la collection, et cela reste un modèle offrant une facilité d’entretien et de réparation. De nombreux concepteurs de pièces et d’équipements offrent encore tout ce dont vous avez besoin. Et ce, qu’il s’agisse de mécanique ou de carrosserie, pour conserver des exemplaires dans un état proche du neuf. Et les pièces ne coûtent même pas une fortune. Il s’agit d’un meilleur atout sur les autres modèles entrants dans la série.

De nombreux sites sur le Web peuvent être trouvés avec une simple recherche sur Google. En revanche, il faut bien comparer les prix, mais ne vous précipitez pas pour trouver le moins cher, notamment pour les pièces en caoutchouc. Il y a beaucoup de professionnels 2CV spécialisés dans la remise à neuf de voiture 2CV.

Compte tenu de certaines données sur la restauration, sachez que pour redémarrer un exemplaire sorti de grange, 500 à 1 000 euros suffisent (vidange, courroies, durites, pneus, fluides). Le remplacement de la capote coûte environ 300 euros. Une remise à neuf de la carrosserie avec peinture complète et petites réparations (bien effectuées) coûtera entre 3 000 et 4 000 euros. Vous pouvez débourser moins avec un démontage et un montage des éléments effectués par vous-même.

Il peut y avoir une remise à neuf complète comprenant : le démontage intégral ; le remplacement des pièces de carrosserie défectueuses et la remise à neuf du moteur. Ce dernier peut être remplacé par un moteur 2cv thermique. Avec un remplacement de châssis, la rénovation intérieure complète et la peinture, cela peut monter jusqu’à près de 20 000 euros, y compris le prix de base 2 CV. Au moins 10 000 euros à compter si le modèle était bien conservé au départ. 

En revanche, le modèle que vous rénovez est meilleur et parfois plus fiable qu’un nouveau modèle, avec un allumage électronique au lieu de mécanique. Il est généralement conseillé aux experts de quantifier la valeur du véhicule à la fin de la rénovation.

En conclusion

La 2CV est une voiture que de nombreux Français désirent avoir. Si vous prévoyez un futur achat, il serait convenable de passer la voiture au peigne fin avec les éléments de contrôle énumérés plus haut. Toutefois, vous pouvez procéder à des réparations si besoin en est. Vous en concluez par vous-même que la 2 CV est une voiture classique, facile à utiliser et à entretenir. Son avenir demeure radieux.

Laisser un commentaire