Coronavirus : le marché automobile français en plein effondrement

La crise automobile à cause du coronavirus COVID-19

Partout dans le monde, le secteur automobile figure parmi les « victimes économiques » les plus touchées par l’épidémie de coronavirus. En France, le marché affiche des chiffres à la baisse qui s’avèrent sans précédents…

Une baisse drastique des immatriculations

Au mois de mars 2020, les ventes de voitures neuves en France ont connu un plongeon de 72% par rapport à 2019. Des chiffres catastrophiques liés au confinement de la population française depuis le 17 mars dernier qui bloque la quasi-totalité des ventes. Les concessions automobiles ont dû en effet procéder à leur fermeture car elles font partie des commerces considérés par le gouvernement comme « non essentiels ». La conséquence ? 63 000 voitures ont fait l’objet d’une immatriculation en mars, alors que pour le même mois en 2019 ce nombre s’élevait à 226 000 !

Un premier trimestre désastreux

La seconde quinzaine du mois de mars a été dévastatrice du point de vue économique. La société Autoways (laquelle possède une licence lui permettant d’accéder au système d’immatriculation automobile du ministère de l’intérieur) constate que, du 18 au 30 mars, le nombre d’immatriculations a diminué de 94% par rapport aux mêmes dates en 2019. L’activité du marché en France s’est en fait arrêtée brutalement à partir du vendredi 13 mars. Plus globalement, le premier trimestre 2020 chute de 34% et le second pourrait bien afficher des chiffres encore plus désastreux…

Renault et PSA en chute libre !

Cette crise d’ampleur internationale touche particulièrement les constructeurs français. Selon les statistiques du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA), le nombre d’immatriculations de voitures neuves du côté de Renault et PSA (Peugeot, Opel, Citroën, DS) est en chute libre. Ces géants du marché automobile ont en effet perdu respectivement 73,4% et 71,6% d’immatriculations en seulement quelques semaines !

Un marché à l’avenir assombri

Les prévisions des experts s’avèrent très négatives pour les mois à venir. Avec un chiffre de vente qui sera certainement inférieur à 20% pour l’année 2020, cette épidémie devrait impacter longtemps le marché automobile. Si cette crise affecte les constructeurs nationaux, elle touche également les concurrents étrangers présents sur le sol français. La fameuse marque allemande Volkswagen chute ainsi de quasiment 80%, suivie de près par Daimler-Mercedes et BMW.

En France, comme sur toute la planète, les chiffres du mois d’avril devraient être encore plus négatifs. L’agence de notation Moody’s prévoit pour cette année une baisse du marché de plus de 20% en Europe et en Asie et de 15% aux USA. Quant au Mondial de l’automobile, qui devait se dérouler à Paris du 1er au 11 octobre 2020, celui-ci vient d’être annulé par les organisateurs, tout du moins « sous sa forme actuelle »…

 

Crédit image : Gerd Altmann

Laisser un commentaire

Share This